Conduite électrique? Pa ni problem.

Si certains demeurent stressés à l’idée de partir en vacances avec une voiture électrique sans savoir si les batteries pourront être rechargées à temps, d’autres sont parfaitement détendus sur la route des vacances.

Sans soucis dans le midi
Sans soucis dans le midi

Personnellement, le retour vers le nord a été des plus reposants avec une Tesla qui a un rayon d’action d’un peu plus de 400 kilomètres. Aucune raison de se faire du souci. Avec une centaine de sites équipés de bornes de recharges rapides, le réseau établi par Tesla en France est dense et ne fait que s’agrandir.

Un premier arrêt pour recharger à Toulon, sur le parking de l’hôtel Ibis Styles. La terrasse du restaurant de l’hôtel offre de l’ombre et permet de déjeuner en toute tranquillité pendant que la Tesla fait le plein d’énergie. L’application sur mon téléphone portable me prévient dès que la recharge est terminée. Le voyage peut alors continuer.

Valence-sud

La voiture elle-même, sur son tableau de bord, me propose des superchargeurs le long de l’autoroute du soleil. Je n’ai même pas à réfléchir. Si jamais il y avait un changement quelconque dans mon itinéraire, la voiture elle-même m’indiquerait un autre site pour éviter la panne sèche. Habitué à cet endroit, je choisis le Novotel de Valence-sud pour la prochaine halte. Et pendant que le superchargeur fait son travail j’ai le temps de promener Plouf le chien et de m’installer sur une terrasse, bercé par le son d’un petit cours d’eau peuplé par des castors et des canards. La détente ne peut pas être plus complète. La recharge dure à peine une demi-heure et je reprends la route pour entamer la traversée de Lyon.

C’est le Mercure à Beaune-centre qui m’accueille pour la prochaine injection assurée par des bornes alimentées à 150 Kw. Toujours pas de stress et j’ai largement le temps de dîner à l’hôtel et j’y passe même la nuit et en fin de compte deux nuits. Le centre-ville est tellement proche et charmant qu’il serait dommage de déjà repartir. Et enfin, rechargé à 100%, je reprends cette route qui mène vers le nord. Et toujours sans aucun souci à me faire.

La nuit à Beaune

Grâce à cette centaine d’aires avec des superchargeurs et un réseau qui s’étend rapidement, voyager électrique c’est l’avenir. 6 nouvelles aires sont prévues pour le dernier trimestre de cette année 2021. Vrai qu’il faut quitter le péage pour trouver ces aires de recharge mais elles sont situées à proximité de l’autoroute. Une halte, une pause de 20 ou 30 minutes pour recharger est parfaite pour se détendre un peu. Dans beaucoup de cas, une buvette ou un hôtel se trouve juste à-côté. Et puis, une recharge électrique, même au superchargeur, est nettement moins chère que le plein de carburant. Le voyage électrique c’est le voyage relax. Il suffit de faire confiance à la voiture et de prévoir quelques arrêts qui, en ce qui me concerne, contribuent même à rendre le voyage plus agréable.

Et pour ce qui est des autres marques de voiture: elles n’ont pas pour le moment accès aux superchargeurs Tesla mais disposent d’un réseau qui ne leur est toutefois pas exclusivement réservé. Ells ont accès en effet aux bornes de recharge rapides de Total Recharge et de IONITY. Et les Tesla quant à elles peuvent se connecter à ces bornes-là aussi. Franchement, pour parcourir la France en voiture électrique, il y a l’embarras du choix à condition de disposer d’une certaine autonomie. De plus en plus, cette conduite électrique qui va de pair avec une vignette Crit’air bien verte et durable sur le pare-brise, présente surtout des avantages et peu d’inconvénients.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *