Le bonheur de Claude François

Quarante ans après la disparition accidentelle de la superstar de la chanson française, la légende de Claude François est toujours vivante. Quarante ans après, le tendre dimunitif Cloclo est toujours sur nos lèvres. Sa carrière aura été fulgurante, de Belles Belles Belles à Alexandrie Alexandra, en passant par 450 autres chansons dont Comme d’habitude et Le téléphone pleure. Et il demeure inoubliable, restant toujours aussi adulé par son public et ses fans, anciens et nouveaux.

Claude François sur scène - (c) Club Claude François Mallemoisson

Claude François sur scène – (c) Club Claude François Mallemoisson

Hormis sa musique, on compte parmi les souvenirs les mieux conservés sa ferme du bonheur. Cette ferme représentait le titre d’un de ses tubes au début des années 60, mais aussi et surtout son petit coin de paradis juste à l’entrée de l’autoroute du soleil. C’est dans ce moulin à eau entouré d’un beau parc digne d’un château que le chanteur aimait se réfugier les week-ends, entouré d’amis et de sa famille. C’est là qu’il trouvait un semblant de repos qu’il ne trouvait nulle part ailleurs, là aussi qu’il s’inspirait pour créer de nouvelles chansons.

L'entrée du moulin

L’entrée du moulin

Cette ferme, ce moulin se trouve à Dannemois, dans l’Essonne. Il l’avait choisi pour plein de raisons, dont la sortie d’autoroute A6 à proximité et juste avant la station de péage. Et aujourd’hui, ce trésor est ouvert au public. Ce musée pour certains, ce lieu de pèlerinage pour d’autres est devenu l’une des maisons individuelles les plus visitées d’île de France. Non moins de 400 personnes viennent toutes les semaines découvrir ou retrouver la vie de l’idole dans son univers le plus intime.

La piscine et une partie du moulin

La piscine et une partie du moulin

Le chanteur repose dans le tombeau familial dans le cimetière du même village. Sa statue veille sur la tombe qui est fleurie tous les jours de l’année. Les gens viennent et reviennent pour lui rendre visite, pour lui rendre hommage. La Cloclomania n’a jamais cessé depuis ses débuts en 1962, Cette année-là.

Le tombeau familial à Dannemois

Le tombeau familial à Dannemois

Le moulin de Dannemois, tenu aujourd’hui par la famille Lescure, accueille les visiteurs pour raconter la formidable histoire de Claude François lors de visites guidées. Sa chambre, son lit et sa salle de bains ont l’air intacts depuis ce mois de mars 1978 où tristement il a trouvé la mort à l’âge de 39 ans. La roue à aubes du moulin tourne encore, sa piscine est bien entretenue et les meubles qui remplissent les différents salons sont d’origine. Le temps s’est arrêté. Tout ceci cache que les Lescure ont dû faire des travaux incroyables pour remettre en état ce moulin qui tombait à l’abandon dans les années 90.

Intérieur du moulin - (c) Moulin de Dannemois

Intérieur du moulin – (c) Moulin de Dannemois

Un petit musée présente des objets ayant appartenu à l’artiste. Peignoirs, chemises, costumes de scène sont là, à portée de la main. Une petite boutique vend des souvenirs, de la musique, des livres. Et le restaurant propose des repas-spectacle avec de la musique et des sosies qui interprètent les tubes de la star. Ces événements qui permettent de faire un bond en arrière sont complets longtemps à l’avance donc il est indispensable de réserver.

Pour un peu de bonheur. C’est le titre d’une des chansons de Claude François mais c’est aussi ce qui définit un petit séjour, une viste au moulin de Dannemois. Si près de l’autoroute il serait dommage de manquer ça.


Royan de la Roche est blogueur pour hotelsautoroute.fr. Il passe son temps libre à voyager, photographier, et écrire et puis à faire de la plongée sous-marine et de l’avion. Toutes ces passions, il les unit en les publiant sous la forme de photos, d’histoires et même de livres. Il travaille en tant que directeur des achats dans le domaine de la Santé.

Le bonheur de Claude François
5 (100%) 14 votes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *