Lille, l’incontournable

Il fut un temps où l’on ne contournait pas Lille. L’autoroute s’arrêtait au sud de la ville et reprenait au nord. Ce n’est qu’à la fin du siècle dernièr qu’une Rocade a vu le jour et que la grande ville du nord  a été enfin libérée de tout ce trafic de transit.

Mais, dans le fond, quel dommage d’appuyer sur l’accélérateur et de ne rien voir de cette ville qui a subi bien des restaurations au cours des dernières décennies. Elle vaut certainement un petit détour, le temps d’une étape. Pour preuve, en 2004, Lille est devenue capitale européenne de la culture.

Au fil des siècles les anciens murs qui protégeaient la ville ont disparu, quoiqu’il reste encore la très belle Porte de Paris, construite sous Louis XIV. A proximité de celle-ci, entre les deux guerres, a été bâti l’hôtel de ville. Son style néo-flamand et son imposant beffroi sont reconnaissables de loin alors que son architecture est parfois sujet à controverse. Il reste une fortification dans le nord-ouest de Lille, dans un beau parc qui abrite également un zoo avec quelque 300 animaux. Louis XIV y fit construire la Reine des Citadelles avec un diamètre de deux kilomètres. Bien que l’armée occupe encore ce fort, il est par moments ouvert au public. Non loin de là, l’ancien Couvent des Minimes a été aménagé en hôtel, ce qui permet de dormir en plein cœur de l’histoire.

Citadelle de Lille

Citadelle de Lille

Cette histoire, elle a été tantôt flamande, hollandaise, puis française, ce qui explique «Rijsel», le nom flamand de cette cité. Les influences étrangères se manifestent en plein centre ville, sur la Grand’ Place, où les façades des maisons construites en briques font penser au nord de l’Europe. La vieille bourse du milieu du 17e siècle dégage encore aujourd’hui toute la puissance et la richesse du grand Siècle. C’est dans ce centre ville que se trouvent les voies piétonnes et les rues commerçantes où il fait bon flâner pendant des heures. C’est ici égalemet qu’a lieu tous les ans la grande braderie de Lille, pendant le week-end du premier dimanche de septembre. La ville se transforme alors en brocante immense en attire des curieux qui viennent même de très loin. Au menu, dans toutes les rues: moules frites!

Grand' Place

Grand’ Place

Sur le plan culture, le Musée des Beaux-Arts propose une collection extraordinaire de peintures et de sculptures. Monet, Rembrandt, Van Gogh, Rubens, Rodin, Raphaël… ils sont tous représentés dans ce musée du 19e siècle qui est l’un des plus grands de France. L’Hospice Comtesse est un musée un peu plus discret et montre l’intérieur d’une maison flamande au 17e siècle. Il raconte également l’histoire de Lille. La maison natale du général de Gaulle, toute meublée, permet de voir des objets ayant appartenu au président.

Hospice Comtesse

Hospice Comtesse

L’étape du nord est surprenante, de par son histoire et sa culture. Opéra, Chambre de Commerce, Préfecture: des bâtiments impressionnants dans une ville de 230.000 habitants. Côté gastronomie, la ville n’a rien à envier aux autres endroits en France. Que ce soit dans une brasserie ou dans une ancienne demeure de Templier, Lille dispose absolument de tout ce qu’il faut. Après y avair fait un détour, un retour est inévitable.



Royan de la Roche est blogueur pour hotelsautoroute.fr. Il passe son temps libre à voyager, photographier, et écrire et puis à faire de la plongée sous-marine et de l’avion. Toutes ces passions, il les unit en les publiant sous la forme de photos, d’histoires et même de livres. Il travaille en tant que directeur des achats dans le domaine de la Santé.

Lille, l’incontournable
5 (100%) 5 vote[s]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *